30/08/2010

Chômage : Les jeunes n'ont pas fini de se faire...

La révision de la LACI discrimine les jeunes déjà beaucoup plus touchés par le chômage que la moyenne : en juin 2010, il y avait 133% de jeunes chômeurs de longue durée de plus qu’une année auparavant. Et, en comparaison avec la situation avant le début de la crise, le nombre des 15-24 ans au chômage a crû de 60%.

affiche_LACI.jpgCette révision provoquerait les mesures suivantes :

* Les moins de 30 ans sans emploi devront accepter n’importe q...uel emploi, même s’il n’a rien à voir avec leurs qualifications. Il s’agit de la notion de travail convenable. Cette mesure dévalorise la formation professionnelle.

* Le nombre d’indemnités journalières dont bénéficient les jeunes chômeurs sera drastiquement réduit. Les jeunes chômeurs de moins de 25 ans sans enfants ne recevront plus que 200 indemnités journalières au lieu de 400. Cela correspond à une durée de 9 mois. Cette mesure est en totale contradiction avec la situation actuelle du chômage de longue durée des jeunes.

* Les jeunes qui achèvent une formation n’auront droit plus qu’à 90 indemnités journalières au lieu de 260. Cela correspond à une durée d’indemnisation de 4 mois.

* Le délai d’attente jusqu’à ce qu’un chômeur reçoive ses indemnités sera prolongé pour les jeunes. Les moins de 25 ans devront attendre désormais de 10 à 20 jours (en fonction de leur revenu) au lieu de 5. Pour les jeunes qui achèvent une formation, le délai d’attente est même de 6 mois.

Les Jeunes Vert-e-s Genève, la Jeunesse socialiste genevoise et United Black Sheep ont décidé de réagir contre  cet acharnement à contraindre les jeunes à assumer toutes les conséquences d'une crise dans laquelle le véritable responsable est bien le système capitaliste tout entier.

Il existe d'autres moyens pour pérenniser l'assurance-chômage...sans pour autant réduire les prestations des jeunes ! En effe, les riches peuvent cotiser davantage. Par exemple, faire passer l'idée que toutes et tous cotisent sur l'ensemble de leur salaire. L'exemple de Daniel Vasela est très parlant. Il paie 2 520,- de cotisations chômage par an, malgré un revenu annuel (avec bonus) de 40 millions, il reverse donc 0,003 % de son revenu, contre 2% pour un salarié gagnant 60 000,- ! Est-ce réellement solidaire ?

Pour donner un signal fort en faveur d'une réelle solidarité et contre l'augmentation de la précarisation des jeunes, il nous faut donc voter un NON clair le 26 septembre prochain !

Les enveloppes de vote vont arriver bientôt dans nos boîtes aux lettre : renvoyons tout de suite le bulletin de vote avec un grand NON à cette révision honteuse de la LACI et adhérons à la page facebook...

Chômage: Les jeunes n'ont pas fini de se faire...

et à l'événement facebook...

Je vote NON à la révision de l’Assurance-chômage !

16:27 Écrit par Julien Cart | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chômage, jeunes, laci |  Facebook | | | |