16/04/2012

Les étrangers, monnaie d'échange à la Constituante

Ce qui avait été annoncé ce matin est arrivé : lors de la séance d'aujourd'hui, la majorité de la Constituante (Libéraux, Radicaux, PDC, G(e)avance, UDC, MCG) a voté la suppression de la disposition sur l'éligibilité des étrangers du projet de consitution, alors que les groupes de gauche et associatifs (PS, Verts, Avivo, Solidarités, Associations de Genèves) s'y sont opposés.

En contrepartie, les groupes de droite se sont engagés à retirer la disposition sur l'imposition communale sur le lieu de domicile. Nous sommes donc bel et bien face à un marchandage politique, qui voit les étrangères et étrangers et leurs droits être utilisés à des fins de compromis malsains.

L'éligibilité des 40% de personnes étrangères à Genève est donc exclue de la 3ème lecture de la Constituante genevoise, renvoyée dans un vote à part ! En effet, les groupes Libéraux, Radicaux, PDC se sont aussi exprimés pour que l'éligibilité communale soit inscrite dans une disposition transitoire. Cette disposition transitoire sera traitée à la fin de la 3e lecture. Le populisme et la soumission à la xénophobie qui a guidé ce choix sont tout simplement inacceptables !

Qu'on se le dise déjà : ViVRe, qui avait mis en garde contre ce recul et les jeux politiques qui se tramaient, va évidemment réagir de manière claire et directe à cet affront fait à toute la communauté étrangère établie à Genève.

19:38 Écrit par Julien Cart | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : droits, étrangers, consituante |  Facebook | | | |