26/03/2011

La jeunesse en procès répond dans la rue

La dernière critical mass de hier soir l'a bien montré : plus les autorités criminaliseront ce mouvement, plus elles chercheront des boucs-émissaires en faisant le procès de jeunes innocents, plus l'engouement lié à ce mouvement alternatif mondial sera grand. 1'500 personnes dans la rue hier soir : jamais la critical mass n'avait mobilisé autant de jeunes cycloterroristes (navré pour le pléonasme M. Maudet) ! Merci donc à Isabel Rochat et à la droite dans son ensemble dont l'acharnement a manifestement porté ses fruits hier. Petit retour sur les faits (à ce propos, lire l'intéressant résumé du journaliste indépendant Richard Etienne).

Mardi passé a eu lieu à Genève une mascarade de procès au Tribuanal de police. Mis en accusation ? Deux participants réguliers de la critical mass, qui, comme chaque dernier vendredi du mois, participent à cet événement festif et spontané qui exige un plus grand espace pour les déplacements non-motorisés.images.jpg

Ce cortège spontané a lieu dans environ 325 villes sur plusieurs continents. Il s'agit tout d'abord de porter un message de sociabilité dans des villes où le vivre ensemble est largement sacrifié, tant la machine et la vitesse ont remplacé l'humain et la chaleur du lien.

Mais la droite ne l'entend pas de cette oreille, elle qui veut criminaliser tout ce qui sort des schémas bien-pensants.

Prise en otage de la jeunesse

La jeunesse qu'on nous présente volontiers comme essoufflée et absente du débat démocratique, montre qu'elle se mobilise à sa manière en dénonçant l'acharnement des autorités envers les thèmes qui la concerne (pénurie de lieux festifs, réquisition de squat...). La revendication d'un espace, d'une place pour vivre, pour se déplacer, pour exister est portée haut et fort par cette masse critique non organisée qui refuse le monopole de la voiture et remet en question la domination des plus forts sur les plus faibles.

Qui en effet mieux que cette jeunesse qui va devoir assumer la catastrophe écologique provoquée par les génération passées, est à même de critiquer la prédominance de la voiture individuelle dans nos villes ?

Pourtant on se plaît à désigner des responsables, et les cyclistes sont désignés par un Conseiller administratif (Pierre Maudet pour ne pas le nommer) en campagne pour sa réélection de "cycloterroristes". Monsieur propre s'est donc lassé de faire la chasse aux tags, aux crottes et aux mégots... et s'est trouvé un nouveau joujou porteur électoralement. Le premier tour aux élections passé, voilà qu'il s'en prend aux incivils à deux roues. L'amoureux des néologismes organise maintenant des journées de cyclocivisme (sic!) car «il y a une absence grave et notable de code de la rue : le respect de l'autre dans l'espace public ne peut être négligé.» Devinez qui est une nouvelle fois désigné comme irrespectueux dans son comportement ? Ces bons vieux cyclistes. Ou plutôt les jeunes cyclistes, vous savez, ceux qui se comportent mal ! Et qui subissent à longueur de journée le diktat du tout bagnole à Genève (mais cela, ce n'est pas politiquement porteur de le dire).

Les automobilistes, les scootéristes et autres non-cyclistes n'ont rien à craindre, les cours ne leur sont pas destinés : le monopole de l'incivilité est attribué aux jeunes à vélo. On prend des pincettes pour pas trop le mentionner : cette action viserait à sensibiliser la population et particulièrement les «nouveaux utilisateurs» quant aux risques d'une conduite insouciante... La jeunesse insouciante et irresponsable, le couplet que la droite entonne en chœur, Isabel Rochat en tête, avec le pseudo-procès qu'elle mène contre deux jeunes qui, en plus d'être des cycloterroristes, organisent des manifestations interdites (de quoi être bien fichés par ses services).

Par ailleurs la droite, non contente d'aseptiser les comportements en voulant tout réguler, en rajoute en donnant des récompenses : lors de la 1ère journée de cyclocivisme (on se passera volontiers des prochaines) celle ou celui qui se sera le mieux comporté-e sur la route se verra offrir un vélo électrique (rouler au nucléaire, c'est plus écolo et plus aseptisé). Cela nous rappelle la page facebook "20h no stress" pour l'ouverture des magasins, orchestrée par les jeunes PLR et leurs aînés à Genève, qui offrait un I-Pad à chaque 500ème membre. L'argent et les récompenses pour mieux corrompre une jeunesse insouciante et trop revendicative.

Mais revenons à nos moutons, et à la critical mass. Les autorités au lieu de chercher vraiment la sécurité lors de ces cortèges, oublient qu'elles ont affaire à des êtres humains, souvent à des mineurs, et mettent en danger inutilement les cyclistes en roulant trop vite au milieu ou à proximité du cortège avec leur gros camions. Sans compter les policiers infiltrés qui s'incrustent au cortège pour mieux trouver les boucs-émissaires. Et leurs comportement incivils à eux ? Le jour où ceux-ci viendront en tenue de service et à vélo, alors un vrai dialogue pourra s'installer. Mais pour l'heure force est de constater que les forces de l'ordre ne désirent pas faire un pas vers les participants, préférant s'acharner sur nous, augmentant dès lors les tensions.

Mais la jeunesse ne sortira que galvanisée par ces attaques frontales envers elle et la dernière critical mass hier soir le prouve s'il le fallait encore : notre détermination pour notre cause est non seulement légitime, mais nécessite un engagement de tout instant pour aller jusqu'au bout de nos idées.

Enfin, une petite dédicace à Isabel Rochat sans qui tout cela n'aurait pas été possible !

10:46 Écrit par Julien Cart | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | | | |

Commentaires

Quant on voit une crapule donner des coups de pied à une petite Fiat on est en droit de se demander si une bonne dégelée à cet énergumène ne serait pas la meilleure solution.

Je souhaite de tout coeur à tous les cyclistes une bonne attaque de furoncles sur le fessier doublée de quelques hémorroïdes bien placées. Tout bénéfice pour l'industrie pharmaceutique.

Écrit par : L'anti khmer vert | 26/03/2011

Quand on voit un 4x4 prêt à foncer dans une foule de jeunes, ne supportant pas d'attendre quelques minutes supplémentaires, on est aussi en droit de se demander si une vitre arrière cassé est suffisante.

Les hémorroïdes, on vous les laisse, avec vos grosses fesses assises dans vos cages en métal.

Écrit par : Cycloterroriste | 26/03/2011

Les pouvoirs publics et une partie de la population semblent avoir bien plus de tolérance face à la Critical Mass quotidienne des voitures et le mauvais comportement de certains de ses participants...

Écrit par : Anne | 26/03/2011

Cycloterroriste on peut sortir du véhicule et transformer le tarin du khmer vert en un artichaut de Jérusalem.

D'autre part, sachez que les sièges en cuir d'une limousine sont bien plus confortables qu'une vulgaire selle de vélo en peau d'éléphant qui elles provoquent des problèmes aux affreux vélocipédards.

Écrit par : L'anti khmer vert | 26/03/2011

Lorsque je lis vos propos je ressens une profonde indignation ( un sentiment de colère excité par une injustice criante ).

Je ne sais pas qui vous êtes ni d'où vous sortez, mais lorsque vous vous présentez comme une "victime innocente" et un "objecteur de croissance" c'est profondément injuste, parce qu'en réalité vous vous foutez de la gueule du monde...

Explication :

Il y a un peu plus de vingt ans Genève était encore une ville relativement équilibrée et très agréable, on pouvait y faire du vélo sans danger, nous n'étouffions pas sous un flot de voitures immaîtrisable et sous une pollution grandissante, nous trouvions des logements à des prix abordables, l'offre de lieux nocturnes était largement satisfaisante, les squats y étaient si ce n'est acceptés du moins tolérés par une grande partie de la population, etc...

Puis est arrivé la "libre-circulation" et son cortège de dérégulation qui ont totalement défiguré Genève. L'accroissement de la demande de logement due au fait que désormais tout le monde devenait libre de venir s'installer ici a entraîné les conséquences que l'on sait, la demande excédant l'offre elle a fait exploser le prix des logements et des loyers, dans de telles conditions les squats et les petits loyers pour les petits bistrots en ville devenaient tout simplement impossibles.

La libre-circulation a totalement modifié le marché du travail, désormais ont pouvait faire appel à des milliers de travailleurs exogènes qui deviendraient tout autant d'automobilistes qui viendraient étouffer notre ville.

Et la question donc qui en ressort, est, de la faute à qui ?

Nous avions un cadre juridique ( possibilité de contingenter l'afflux de nouveaux arrivants, donc de le réguler par rapport à l'expansion concréte et possible de la ville ) certains n'en ont plus voulu. Qui donc ? Qui donc lui a préféré la libre circulation qui économiquement et juridiquement se traduit par une interdiction désormais de réguler ?

Qui donc a demandé au peuple de voter la libre circulation et son cortège de dérégulation ? ( par idéalisme européen et altermondialiste )

Et bien c'est vous-même et votre propre parti !!!

Sans l'appui et l'agitation politique produite par le camp rose-vert la libre circulation n'aurait jamais été acceptée en Suisse.

Et aujourd'hui vous venez vous présentez en victimes !!!

Avant que vous ne votiez la dérégulation il y avait dans cette ville assez d'espace pour la mobilité non-motorisée !!!

Avant que vous ne votiez la dérégulation il n'y avait pas cette fièvre immobilière qui désormais interdit toute possibilité de squats ( avant vous et les incroyables caprices des RHINO-pharyngés il existait des locaux inutilisés que les propriétaire laissaient bon gré mal gré occuper temporairement selon les contrats de confiance ou à faible prix ) vous avez tout détruit !!!

Grâce à vous et à l'agitation politique de votre parti en faveur de l'europe et de libre-circulation tout cela est désormais devenu impossible. Grâce à vous et à votre parti des jeunes étant né ici et peu fortunés devront s'expatrier pour trouver des logements abordables. Avant la libre-circulation nous n'avions aucun problème, des fois nous arrivions à louer des maisons de trois étages pour le prix de même pas un seul salaire de base. Vous avez tout détruit !!!!

Et aujourd'hui vous venez nous expliquer que vous êtes une pauvre "victime innocente"!!! Et que vous défendez la jeunesse !!!

En réalité votre parti, le parti écologiste socialiste se conduit comme un parti d'"agitateurs", vous avez vous-même causé et engendrée les "troubles", les effets négatifs de la libre-circulation, dont vous voulez aujourd'hui tirer "parti". Concrètement, dans les faits, vous êtes plus proche d'un "agitateur" que d'un "objecteur de croissance". Il fallait y réfléchir avant !!!!


Alors vous voyez, lorsque je lis vos propos je m'indigne ( comme votre invocation surfaite à Hessel "indignez-vous" ) je m'indigne de vos aventures juridico-vélocypédiques totalement puériles et inutiles. Vous prétendez défendre la jeunesse de cette ville mais c'est vous-mêmes et votre parti qui en avez péjoré le cadre de vie par vos décisions politiques. Je m'indigne parce que vous prétendez être la solution alors que vous n'avez fait qu'amplifier le problème !!! Votre masse critique c'est de la pure propagande !!!

Écrit par : 022 | 26/03/2011

dites, ce serait sympa d'organiser ça tous les vendredis en tout ca jusqu'au 17 avril.


Hier vous avez offert au moins 1000 voix aux deux candidats mcg au conseil adinistratif. renouvelez vraiment, pour que Pardo et Medeiros soient élus et s'occupent des petits voyous cagoulés qui composent cette manif uniquement préoccupés de taper sur les voitures.

Écrit par : pro-mcg | 26/03/2011

Je pense qu'il est temps que les Verts mettent en place un fond de défense juridique pour défendre la liberté des cyclistes en ville.

Donnez le ccp, je serai heureux d'y verser la première centaine de franc.

Écrit par : Dji | 26/03/2011

à propos du procès évoqué dans ce billet lire :
http://toutpasse.blog.tdg.ch/archive/2011/03/22/palais-de-justice.html

Écrit par : pierre losio | 26/03/2011

Vu de Berlin... Absolument aucun politiciens n'oserait lever la voix contre ce genre de manifestation (à part peut-être un membre du NPD)...
Me trouvant un peu loint de la ville que j'aime le moins en suisse.. (trop stressante) Je n'ai peut-être pas toutes les informations sur ce qui s'est passé... Mais je vois assez mal des cycliste être gratuitement violents.

PS: j'aime beaucoup la faute de frappe "tribuanal de police"... Ne la corrigez surtout pas svp!

Écrit par : Roro | 27/03/2011

il est regrettable de voir que les automobilistes ne s'énerve que lorsque des vélos bouchent la route et ceci une fois par mois seulement. Le reste du temps ce sont ces même automobiliste qui bloquent le passage et pourtant c'est normale.

Tous les jours je traverse la ville à vélo (paquis - pinchat) je prends souvent mon fils de 1 an avec moi pour l'amener chez la maman de jour. Et j'ai peur des voitures, je m'inquiète pour la vie de mon fils et la mienne car le comportement de certain automobiliste et inacceptable et dangereux.

Écrit par : mathieu | 28/03/2011

Les commentaires sont fermés.