26/05/2010

Burqa, voile : et si on se trompait de guerres de religion ?

Alors que l'islamophobie fait rage en Suisse et partout en Europe, il semble que, après l'épisode peu glorieux sur les minarets, l'interdiction de la burqa soit devenue le nouveau bouc émissaire des problèmes auxquels nous sommes confrontés (dans un récent sondage, 57% des Suisses sont pour une interdiction du voile intégral). Sur ce sujet, on aura plaisir à rappeller que notre "féministe" préférée, Elisabeth Badinter, a fait des siennes il y a quelques temps sur le sujet, avec sa "Lettre a celles qui portent volontairement la burqa"(2009).

Dieu soit loué, elle "s'interroge" pour nous sur ces femmes, du haut de son piédestal ethnocentrique, leur conseillant de retourner dans leur pays :

"Pourquoi ne pas gagner les terres saoudiennes ou afghanes où nul ne vous demandera de montrer votre visage, où vos filles seront voilées à leur tour, où votre époux pourra être polygame et vous répudier quand bon lui semble ?"

Le pire est à venir, puisqu'elle impute à ces mêmes femmes les troubles de leurs "soeurs opprimées" restées au pays :

"En vérité, vous utilisez les libertés démocratiques pour les retourner contre la démocratie. Subversion, provocation ou ignorance, le scandale est moins l'offense de votre rejet que la gifle que vous adressez à toutes vos soeurs opprimées qui elles, risquent la mort pour jouir enfin des libertés que vous méprisez."

C'est vraiment odieux et nous rappelle la phrase stridente du président français : - la France tu l'aimes ou tu la quittes -

Et pendant ce temps Badinter ne dit toujours rien sur l'utilisation du corps de la femme en tant qu'objet comme un autre pour faire vendre, cela dans nos belles sociétés modernes et laïques (et oui). Normal, la pub est son empire.

Finissons avec une citation d'Alain Badiou tiré de son texte "Derrière la Loi foulardière, la peur" (2004), toujours d'actualité, qui montre très bien que Badinter, comme toute la majorité des mass médias d'ailleurs, se trompe de "guerres de religion" :

"Au demeurant, n'est-ce pas la vraie religion massive, celle du commerce ? Auprès de laquelle les musulmans convaincus font figure de minorité ascétique ? N'est-ce pas le signe ostentatoire de cette religion dégradante que ce que nous pouvons lire sur les pantalons, les baskets, les tee-shirts : Nike, Chevignon, Lacoste,... N'est-il pas plus mesquin encore d'être à l'école la femme sandwich d'un trust que la fidèle d'un Dieu ? Pour frapper au cœur de la cible, voir grand, nous savons ce qu'il faut : une loi contre les marques. Au travail, Chirac. Interdisons sans faiblir les signes ostentatoires du Capital."

Bref, une nouvelle fois, Badinter et ses amis les médias font fausse route. En menant une croisade contre les quelques centaines de femmes qui portent la burqa ou le voile en Suisse, ou contre les centaines d'étrangers criminels , on ne fera que les stigmatiser une seconde fois. De plus cela permettra de voiler (sic!) les véritables problèmes auxquels nous devons faire face (chômage, exclusion sociale, maladies du travail, pénurie de logements, licenciements, spéculateurs, etc.) ainsi que le véritable ennemi qui en est le responsable, à savoir le capitalisme qui organise la marchandisation du monde, dont le corps de la femme réduit à l'état d'objet n'est qu'un exemple, retentissant pourtant, mais jamais combattu par Badinter. Il est toujours plus facile de faire la critique des autres que sa propre auto-critique.

16:30 Écrit par Julien Cart | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : féminisme, voile, burqa, islamophobie, laïcité |  Facebook | | | |

Commentaires

Vivement les prochains combats pour le "vivre ensemble"! Défendons la lapidation, la polygamie ou plus globalement la charia! Je propose aussi de faire du 11 septembre un jour de congé en mémoire des martyrs, avec interdiction de prendre l'avion en plus ça fait écolo!

Écrit par : Riro | 26/05/2010

Réveillez-vous jeune homme.Le jour où la charia sera la loi générale et obligatoire vous n'aurez plus de Parti des Verts. Vous devriez savoir qu'il y a, depuis très longtemps, une loi qui interdit d'avoir le visage masqué sur la voie publique... Alors appilquons cette loi.

Écrit par : Ivan Skyvol | 26/05/2010

Magnifique exemple de petit bobo bien-pensant un peu mou du gland...

Écrit par : Martha | 26/05/2010

Bonjour,

Le choix de permettre ou d'interdire la Burqua revient soit à permettre à des femmes de la porter volontairement ET à des hommes de forcer des femmes à la porter, soit à interdire à des femmes de la porter et à interdire à des hommes à forcer leurs femmes à l'enfiler.
Il n' y a pas de milieu....

Écrit par : salegueule | 26/05/2010

Et voilà qu'un prétendu vert vient au secours d'une idéologie totalitaire et obscurantiste qui trouve son origine au fond des âges. Pour quelqu'un de gauche qui se respecte ce n'est pas ou... ou..., mais c'est nécessairement et... et... .

A savoir combattre ET la marchandisation capitaliste ET la chosification de la femme par l'idéologie mahométane.

Vous, vous avez choisi de combattre l'un (le capitalisme) contre l'autre (l'islam). Vous vous faites le défenseur d'une idéologie fasciste. L'islam - de plus - n'a rien contre la capitalisme.

Magnifique auto-goal de la part d'un islamophobophobe!

Écrit par : Johann | 26/05/2010

Voici ce que donne votre combat de défense pour l'islam:

http://switzerlandforever.blog.tdg.ch/archive/2010/05/26/sharia4belgium-appelle-au-boycott-des-elections-belges.html

Écrit par : Edelweiss | 26/05/2010

Voilà donc nos pauvres crétins islamophobophobes et soi-disant de "gauche" qui se font les complices de ces gens-là:

http://www.youtube.com/watch?v=PJTmeVOOcq0

"On porte le niqab, on porte le hidjab, nous ont dit préparez-vous à déménager parce que les musulmans sont venus ici pour rester, l'islam est venu pour rester, l'islam est venu pour dominer (....) donc ces gens-là qui veulent interdire le niqab, (....) celui qui n'accepte pas le hidjab, celui qui n'accepte pas le niqab, qu'il déménage, qu'il cherche un pays (....) nous on est là pour rester, on va conquérir ce pays, on va faire de la Belgique un pays islamique..."

Monsieur Julien Cart ne veut certainement pas déménager, alors il prend la défense ce ces fascistes-là.

Je peux vivre dans un pays capitaliste, je ne peux pas vivre dans un Etat islamique. Et cela n'arrivera pas, car les gens en Suisse et en Europe sont suffisamment instruits pour comprendre la menace que représente ces cinglés et leurs complices. Et c'est par des lois comme celle sur les minarets, sur le voile et d'autres qu'ils seront combattus le plus efficacement et à un moindre coût. Par les armes de la démocratie. Et cela vaut bien mieux que d'avoir à prendre un jour de vraies armes pour défendre notre démocratie alors qu'il deviendrait nécessaire d'éradiquer cette supercherie abominable.

Écrit par : Johann | 26/05/2010

@ l'auteur :

Vous avez parfaitement raison de vous battre, mais battez-vous pour le dernier cri de la technologie et passez donc au 16/9ème :

http://2.bp.blogspot.com/_x6oN28pMDZg/S19Y69rR8SI/AAAAAAAADnQ/da6WOlWEIpw/s400/Burqa+humour.jpg

Écrit par : JD | 26/05/2010

Bonjour,

D'accord avec vous, mais là je tique:

"à savoir le capitalisme qui organise la marchandisation du monde, dont le corps de la femme réduit à l'état d'objet n'est qu'un exemple"

La marchandisation du corps des femmes n'est malheureusement pas l'apanage du capitalisme, ni un de ses simples exemples. Elle existait auparavant, on peut présager que la fin du capitalisme ne tuerait vraisemblablement pas le sexisme. C'est cette conclusion qui a amené notamment nombre de féministes marxistes à s'écarter d'un mouvement dans lequel leur lutte n'était considérée que comme "accessoire", quelque chose qui devrait se résoudre de lui-même lors du "grand soir".

Écrit par : Audrey | 26/05/2010

La burqa, accompagnée de la robe enveloppant l'ensemble du corps est contraire au principe du développement durable.

Des quantités énormes de tissu et de teinture sont utilisées pour les fabriquer. Leur transport, comme elles sont plus lourdes, consomme pus de carburants fossiles et dégagent plus de CO2 que les vêtements européens.

Je ne comprends pas qu'un vert soutienne pareil gaspillage de ressources. Même s'il n'y a que 200 femmes à burka en Suisse, cela représente plusieurs tonnes supplémentaires de carburants pour les vêtir, sans parler des teintures déversées dans les mers qui polluent plus les ocraux que les vêtements habituellement portés par les suissesses.

Écrit par : Philippe Marton | 26/05/2010

Je vraie problème c'est qu'en Suisse il y a encore beaucoup trop de suisses: blancs-catho!

Enfin d'après ce que je vois dans les rues tous les jours, il suffit de quelques années encore pour renverser la situation, et après vive la burqa et les cailloux!

Amen!!!!!!

A titre de renseignement au Maroc et en Tunisie moins de la moitié de femmes portent le voile!

Écrit par : dominiquedegoumois | 27/05/2010

L'islamophobie fait rage? On n'a pas trouver de vaccin? Vous êtes sûrs?

Écrit par : Y.Diot | 27/05/2010

"En menant une croisade contre les quelques centaines de femmes qui portent la burqa ou le voile en Suisse, ou contre les centaines d'étrangers criminels ..", Pourquoi mettre cette dernière catégorie avec les musulmanes, cela veut dire que d'après vous ces derniers seraient d'origine albanaise, maghrébine. Vous n'êtes pas loin de la vérité à Champ Dollon 50% sont liés au trafic de drogue. Ce sont les statistiques qui le prouvent. L'Islamophobie qui fait son chemin et qui commence à être employé à tort et à travers !

Écrit par : sirène | 27/05/2010

Les voilà les croisés de l'article ! C prouvé ! Bravo Monsieur le Vert. Une horde de petits soldats racistes.
Bonjour la liberté d'expression. Alors oui eux ils veulent exprimer leur racisme mais faut pas les contredire, ils veulent faire croire que "des comme eux y'en a point" (enfin moi j'espère qu'il y en a pas trop, y a qu'à voir ! pour le QI et QE général du pays.
Voyez-comme ils sont nombreux à répondre à la menace que fait peser un intellectuel suisse humaniste sur l'islamophobie qu'ils ingurgitent depuis des années devant leurs torchons d'information et leur petit é-cran. Ils machouillent et régurgitent les discours de politicards (on a les politiciens qu'on mérite). Ils y croient vraiment les types à l'islamisation galopante de la suisse des blochers & schloumpfette & Co. Ils ne voient même pas qu'ils les pressent comme des citrons, qu'ils les font avancer comme des moutons vers l'abattoir. Enfin ils voient, ils savent les pauvres, mais ils peuvent pas comprendre et ne savent ni quoi ni comment faire face à l'autorité. Me font pensé aux caricatures d'Hermann.
PS : non la fin du capitalisme ne tuera pas le sexisme. On va quand même zigouiller les sexistes. Dans une démocratie moderne ne pouvez-vous pas imaginer ré-éduquer, enrayer la marchandisation du corps humain, ou la canaliser ? Où en est-on justement ? Parlons-en.

Écrit par : Marima Islam | 27/05/2010

Voici quelque chose qui devraient nous faire toutes et tous réfléchir :

"Des notions aussi élémentaires que le droit à un logement, à un minimum vital pour vivre dignement ou le principe de l'égalité homme-femme n'ont pas trouvé grâce à leurs yeux. En revanche, les constituants ont trouvé utile d'accepter un renvoi en commission d'une disposition sur la burqa au nom de la défense des droits de la femme qui venaient pourtant d'être conspués! Ce qui a provoqué un blocage de l'assemblée: les minoritaires – les partis de gauche et le monde associatif – ayant quitté la salle, le nombre de voix nécessaire pour pouvoir siéger n'était plus réuni. Et la séance a dû être suspendue."

source : http://www.lecourrier.ch/index.php?name=NewsPaper&file=article&sid=445987

On le voit bien, les conservateurs de droite sont effarouchés par un voile ou une burqa, mais quand il s'agit de voter pour l'égalité salariale entre hommes et femmes, même les femmes de droite vote CONTRE !!

BRAVO L'HUMANISME PROGRESSISTE LAÏQUE OCCIDENTAL DES BIEN-PENSANTS !

Écrit par : Julien Cart | 27/05/2010

Mon Dieu, ce blog est vraiment une caricature de bobo bien-pensant. Etre contre la burka c'est être ethnocentrisme ? Bah voyons. Et celle qui viennent en Europe sans s'adapter le moindre du monde avec leur Burka, c'est un signe "d'ouverture" ? Un vrai adepte du relativisme à outrance sous prétexte que ce qui vient de l'étranger est incriticable, sous peine de passer pour un xénophobe. Un vrai dictature de la pensée.

Écrit par : Antipathique | 01/06/2010

"A titre de renseignement au Maroc et en Tunisie moins de la moitié de femmes portent le voile!". Il y a 50 ans, elles n'étaient pas voilées mais la société algérienne et marocaine sous la pression des islamistes radicaux et surtout par peur de représailles, imposent le voile, il est en est de même en Egypte et en Turquie. Mais finalement le voile ne pose pas un problème en soi en Europe mais la burqua, est un épiphénomène mis en exergue par les radicaux qui veulent déstabiliser les sociétés occidentales en imposant leurs exigences souvent non religieuses mais comme modèles de société. nous ne sommes pas des bobos bien pensants mais des personnes issues d'une civilisation judéo-chrétienne bien ancrée et nous tenons à le rester.

Écrit par : sirène | 01/06/2010

même si ça n'a rien à faire avec le billet ci-dessus, je vous remercie des qq mots trouvés sur le blog "Combat" signés par vous: "Du pain et des jeux - pour oublier." au sujet de la Coup de Foot en Afrique du Sud. Je sais que Les jeux ne seront pas source de pain ni durant ni après les jeux. C'est une grande affaire commerciale, un système qu'il faudrait analyser sans concession pour exposer comment, même les joueurs, sont de la "marchandise".
claire marie

Écrit par : cmj | 14/06/2010

Les commentaires sont fermés.