26/01/2010

La jeunesse répond présent

Le génie de ce système fondé sur l’insécurité est qu’il est autoalimenté. Plus on ressent de l’insécurité, plus on est matérialiste ; et plus on est matérialiste, plus on ressent de l’insécurité.

Nous pouvons être fiers de constater que le peuple, jeunes en tête, s'est mobilisé samedi dernier pour défendre ses droits à Genève lors de la Marche pacifique pour le droit de manifester, et continuera de le faire avec détermination et non-violence. Les lois deviennent toujours plus répressives en matière de manifestation, depuis plus de 20 ans que la droite est au pouvoir dans le canton de Genève. Le gouvernement n'avance pas, mais recule, comme les chants proposés par les jeunes manifestant-e-s l'ont dit : "1 pas en avant, 3 pas en arrière, c'est la politique, du gouvernement !"

S'il est honteux de ne pas avoir pu passer dans les rues basses, la manière dont la police a traité les organisateurs, en ne leur communiquant cette modification de parcours que le soir d'avant, l'est tout autant. Mais, outre le spectre de la dernière manif anti OMC, si nous n'avons pas pu aller dans les rues basses manifester, au cœur de la ville, c'est que la loi votée en 2008 par la majorité de droite dit que toute latitude est laissée au Conseil d'Etat d'examiner «l'ensemble des intérêts touchés» : donc le manque à gagner des commerçants est pris en compte et fait qu'il n'est quasiment plus possible de manifester dans les rues marchandes... Les jeunes manifestant-e-s ont montré leur désapprobation de manière pacifique, mais avec détermination, en multipliant les sitting et autres chants inculpant les responsables, Mme la Conseillère d'Etat I. Rochat en tête.

Le profit, la droite et la police, même combat idéologique !

Pour des questions de sécurité et de profit marchand, des jeunes n'ont pas pu manifester auprès de la population, mais ont été détournés où il n'y avait que des bagnoles...

Venu-e-s avec des fleurs et des drapeaux de la paix, les jeunes manifestant-e-s ont reçu en pleine figure l'image d'une société de la peur, de la sécurité, de la répression et du mal-être social issu de la course au sur-développement et à la sur-consommation. Quant le profit marchand est un élément qui compte plus que le droit de manifester, c'est que la société va mal.

Merci à cette jeunesse citoyenne qui était dans la rue pour combattre cette idéologie de la droite néo-libérale. La résistance non-violente continue, ce n'est qu'un début !

 

MARCHE PACIFIQUE.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rues basses.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sitting.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

discours sur les droits d'expression.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

marche pacifiste.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rochat.jpg

 

 

 

 

 

 

Désolé, Mme Rochat, on les a eues les rues basses ! Et sans casse et avec plein de bonne humeur ! Mieux, sans flics tout autour !!

rues basses 2.jpg

00:31 Écrit par Julien Cart | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jeunesse, capitalisme, droite, droit de manifester, libéraux, mcg, udc, genève |  Facebook | | | |

Commentaires

Exactement !!! nous decendrons encore et toujours dans la rue malgré l'attitude paranoïaque des forces de droites qui entretiennent un capitale risque auprés des citoyens malgré l'attitude pacifique des manifestants samedi.
LA RUE EST A NOUS ;o)

Écrit par : M.U.R | 26/01/2010

Le droit de manifester en danger !

Petit reportage audio sur cette manif http://www.lachaine.ch/spip/spip.php?article150

Réalisé pour la webTV www.lachaine.ch

Écrit par : webTV lachaine.ch | 27/01/2010

Les commentaires sont fermés.