23/01/2010

Le droit de manifester en danger

Samedi 23 janvier, 14h, Place Neuve à Genève, les citoyennes et citoyens de ce canton ont rendez-vous pour défendre le droit démocratique par excellence, celui d'exprimer collectivement son mécontentement envers le pouvoir en place.

La droite règne depuis peu sur le canton et déjà tout s'en ressent. Et cette odeur à un arrière goût de nausée brune.

La droite et ses projets de lois (Libéraux, UDC et MCG) liberticides qui seront prochainement votés au Grand Conseil grâce à sa majorité, veut restreindre le droit de manifester et mettre le couteau sous la gorge aux organisateurs, les menaçant d'amandes salées et les obligeant à mettre en place un service d'ordre policier.

Prendre la responsabilité d'organiser des manifestations sera bientôt un parcours du combattant et un tel risque que personne ne voudra plus en prendre la charge. Ainsi la contestation populaire serait réellement muselée, la droite réussirait son coup. Voilà pourquoi il faudra être dans la rue samedi.

Mais cette droite ne compte pas s'arrêter à l'interdiction du droit de manifester démocratiquement. Nous venons d'apprendre que, sous décision du gouvernement à majorité de droite, les enfants de mendiants se verront emmenés de force aux postes de polices, et séparés de leur parents. Pour les scolariser et leur donner ainsi que leurs parents une situation décente ? Bien sûr que non. Pour pouvoir retirer la garde aux parents. Ainsi la bonne conscience de l'Etat est maintenue : les enfants ne seront plus instrumentalisés par les mendiants pour gagner quelques francs de plus. Lire la lettre ouverte au Conseil d’Etat de la République et Canton de Genève, écrite par l'Association MESEMROM.

Nous comptons donc sur vous toutes et tous, demain, pour faire corps en tant que citoyennes et citoyens, contre cette montée de la droite et de ses projets odieux.

Sans bannière, sans beaux discours et sans violence mais avec unité, détermination et entêtement, nous ferons valoir et défendrons notre droit démocratique ultime, le droit de pouvoir exprimer collectivement notre mécontentement !

ACTION CITOYENNE POUR LA PAIX ET LE DROIT DE MANIFESTER

MARCHE PACIFIQUE.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Premiers échos de la Marche Pacifique Pour le droit de manifester

Le peuple et les -jeunes- résistant-e-s sont venus en nombre cet après-midi ! Merci !

La résistance s'organise contre les projets de lois anti-démocratiques, inhumains et liberticides de la droite genevoise au pouvoir.

Et tout cela dans la non-violence et un message radical, que les médias
ont largement répertorié. Le message, et non les débordements.

Cette manif visait à montrer que le peuple est là, prêt à se mobiliser, sans concession. Et qu'il ne renoncera pas, ne lâchera devant les intimidations des forces gouvernementales.

Le combat ne fait que commencer. Il sera de longue haleine, nous comptons sur toutes les citoyennes et citoyens qui refusent d'abdiquer.

 

Article et photos du 20 minutes, samedi 23 janvier 2010

 

6743755-8ce952d09f7fc8f83b6ba7bd60de96c8.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bravo à la police & la droite (faut-il encore distinguer ?) d'avoir déployé tant de forces pour encadrer un cortège de jeunes manifestant-e-s pacifistes !

pace.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La non-violence de cette manifestation, un signe fort de la volonté d'exprimer un message fort qui ne soit pas récupérer et instrumentaliser par la droite

 

rail tram.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sitting Place Neuve, Genève.

La police a clairement rompu toute collaboration avec les organisateurs, en n'octroyant l'autorisation que hier en soirée et en modifiant au dernier instant le parcours prévu, alors que les organisateurs garantissaient qu'au moindre débordement, ils arrêteraient de manifester.

La police et la droite ont préféré la sécurité de commerces nullement inquiétés, plutôt que d'encadrer et permettre le défilé de manifestant-e-s pacifistes dans la ville, ce qui est leur rôle. Honteux, il n'y a pas d'autres mots.

 

croix rouge.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques chants à l'occasion de cette manifestation :

 

ROCHAT, si tu savais, ta réforme ta réforme,
ROCHAT, si tu savais, ta réforme où on s'la met,
Aucu aucu aucune hésitation !
OUI OUI OUI aux manifestations !

On fera
Des actions
Jusqu'à satisfaction
d'nos revendications !

1 pas en avant,
3 pas en arrière,
C'est la politique du gouvernement !

Police partout,
Justice nulle part !

Droite partout,
Justice nulle part !

01:08 Écrit par Julien Cart | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : citoyens, contestation, roms |  Facebook | | | |

Commentaires

Les Verts sont des imposteurs cupides!

Écrit par : dominiquedegoumois | 23/01/2010

@ dominiquedegoumois merci de surveiller votre langage. L'insulte n'a pas sa place dans les blogs hébergé par la Tribune. Cela vaut aussi pour l'auteur de ce blog, dont les références sont tout de même un peu douteuses: "La droite règne depuis peu sur le canton et déjà tout s'en ressent. Et cette odeur à un arrière goût de nausée brune." Bonne manifestation, ne vous laissez pas emporter!

Écrit par : jf Mabut | 23/01/2010

Que c'est beau ces envolées qui défendent le droit de manifester, je voudrais bien que l'on m'explique une fois pour toute pourquoi organiser ce genre de manifestation est différent des autres. Si j'organise une fête, festival, bal, théatre, conférence (politique ou non), manifestation sportive etc... en ayant demandé toutes les autorisations nécessaires, je suis RESPONSABLE de la sécurité des participants et des actes délictueux que ces éventuels participants peuvent commettre. Pourquoi ne voulez-vous pas accepter vos responsabilités en sachant très bien que vous risquez d'attirer des indésirables, se tirer des flûtes sous le couvert de la liberté de manifester et vraiment pitoyable et refuser d'assumer encore plus.
Peut-être devriez-vous vous contenter de manger quelque "amendes salées" avec un bon verre d'eau bien assis devant votre télé, le problème serait réglé.

Écrit par : grindesel | 23/01/2010

"La droite et ses projets de lois (Libéraux, UDC et MCG) liberticides..." Et que pensez-vous de la proposition des Verts de fermer 200 rues à Genève sans votation populaire ?

Écrit par : demain | 23/01/2010

ouah, 80 personnes pour défendre le droit sacré de manifester, c'est vraiment un courant majoritaire dans la population, c'est vrai que la démocratie par excellence, c'est rassembler le moins de monde possible et de dire après c'est la faute à la police qui ne nous a pas laisser passer par "l'impasse des illusions, la rue des innocents ou l'avenue on a pas put semer le petchi" dans Genève. C'est vrai aussi que c'est samedi et que tous les éventuels participants sont parti faire du ski ou de la raquette, bien entendu en bus.

Écrit par : grindesel | 23/01/2010

Une petite histoire d'ex-gauchos :

C'est l'histoire d'une fille un peu faible d'esprit, il y a trente ans elle faisait partie de la secte de Rajnesh Osho, ça se passait à Poona en Inde.
Tout était permis, libérer son corps et son âme de toutes les contraintes héritées de cette civilisation occidentale en besoin d'aventure et d'orientalisme.
Avinna (nom de secte) avait environ 25 ans, élégante et provocante dans sa dégaine, au niveau du discours c'était autre chose, mais beaucoup ne s'intéressait pas à ce qu'elle pouvait bien ressentir, son corps suffisait largement !
Avinna était perdue dans cette univers pseudo-mystique affranchi de toute cette morale chrétienne ridée et excessive, "un petit massage et crac-crac", ceci avec la profonde conviction que la rédemption avait accouru içi et maintenant.
La vie était agréable dans ces décors indien aménagés pour cette nouvelle manne, petits hôtels branchés, restaurants avec tous les délices de l'orient sauce exotique pour quelques roupies.
Avinna comme beaucoup d'autre ne trouvait pas, malgré tous ces artifices, son compte dans cette dérive, ses parents ne lui envoyaient pas les 1000 $ nécessaire à tous ces petits privilèges, elle n'était pas la seule genevoise dans ce cas, il aurait donc fallu revenir à Genève, travailler et revenir dans ce havre de stupre.
Stupre pour stupre, pourquoi ne pas simplement s'arrêter à Bombay lointaine seulement de 200 km et avec une copine de cheval et autres massages tantrique faire profiter des clients de passage souvent venant du golf de leurs soins experts, ceci dans un cade encore plus luxueux.
Alors tout les mois, elle tombaient leurs tuniques oranges et prenaient le cap pour la fortune facilement gagnée. Les deux principaux palaces de Bombay étaient é l'époque le Taj-Mahal et l'Oberoi Sheraton, c'est dans le lobby de ces palaces que les gourgandines facturaient leurs services divins.
Plus tard, de retours dans la ville de Calvin, le manège continua, au Noga-Hilton , é l'Inter-continental et autres, puis rencontra celui qui deviendra son mari, le directeur actuel d'Handicap International, quand on a des goûts de luxe, rien ne peut vous écarté de votre destinée.
Que du beau monde je vous dit, que du beau linge !

Son mari, lui, la trompe avec une gardienne de taule, ça faut des années que ça dure, ils ont deux enfants, ils seront surement eux aussi dans l'humanitaire, c'est pour ça qu'il ne faut donner pas son argent à des menteurs et à des personnes donnant des leçons, tout en ayant eux mêmes une morale de voyou !

Écrit par : Corto | 23/01/2010

L'art et la manière de faire croire que les manifestants étaient nombreux avec des photos trompeuses. J'ai surtout admiré celle ou l'on voit 2 policiers être applaudi par une seule personne, les autres étants à terre avec la peur au ventre. mdr...

Écrit par : grindesel | 24/01/2010

Socialement c'est très intéressant de voir la peur des autorités face à des jeunes qui veulent s'exprimer, les forces déployées, la provocation, mais c'est surtout cette peur absurde face à des gamins fardés de banderoles, é l'époque où ont veut nous terroriser avec les méchants terroristes musulmans de préférence, nos autorités grimpent sur une chaise comme affolés par une souris alors qu'ils relâchent des mafieux russes roulant bourrés à 300 à l'heure en laissant pour mort un retraité, donc avec délit de fuite et non assistance à personne en danger.
Mais quelle jeunesse, nos autorités veulent donner en exemple ?
Rouler en Bugatti à 1,8 millions de Sfr. à 300 à l'heure bourré, quasi tuer un retraité et fuir, ou défendre ses droit et en faire l'apprentissage, les jeunes fils de mafieux n'ont pas à faire l'apprentissage pour se défendre, ils ont une horde d'avocats à 2'000 sfr. de l'heure !
Ce que veulent les autorités de ce pays, c'est casser toute forme de défense dans notre jeunesse, briser les os de tout ce qui pourrait représenter un système de défense, alors que l'identité même de la Suisse, c'est la révolte incarnée en Guillaume Tel et dés qu'une centaine de gamins descendent dans la rue pour exprimer leur opinion, il y a plus de flics que de manifestants, incroyable, les banquiers contrôle les médias, la finance, les habitudes, maintenant ils veulent aussi contrôler les cerveaux de notre jeunesse ?
Orwell est complétement dépassé, la Suisse est devenue un camp de concentration à l'échelle national !

Écrit par : Corto | 24/01/2010

Les commentaires sont fermés.